was successfully added to your cart.

Affaire Black M : communiqué du Général Didier Tauzin

Par 14 mai 2016Communiqués

« La société du spectacle ne chante pas les hommes et leurs armes, mais les marchandises et leurs passions. »

rebatirilafrance.fr

   Entre le 21 février et le 19 décembre 1916, plus de 700 000 soldats français et allemands ont perdu leur vie pour leur pays et leurs compatriotes. Cent ans après, nos deux pays se préparent à commémorer cette bataille qui fut l’une des plus grandes hécatombes que l’Europe ait connue.

   Une commémoration ne doit pas être un spectacle, elle est le souvenir de notre histoire. Une commémoration militaire n’est pas une parade : elle a pour but d’honorer la mémoire de ceux qui sont tombés pour leur pays. Une commémoration historique n’est pas un divertissement mais la reconnaissance que l’homme est un héritier : il reçoit de ses anciens pour transmettre à ses enfants.

   Que les possibilités de divertissement soient plus nombreuses qu’il y a cent ans, tant mieux. Leur omniprésence constitue cependant une dérive aux lourdes conséquences. De l’information à la politique en passant par les arts, l’amusement est devenu le maître mot. Le divertissement à outrance écorche la faculté de jugement et endort chacun dans un festivisme destructeur. Les multinationales et les politiciens sont d’ailleurs les premiers à en tirer profit : plus le peuple s’amuse, moins il pense, plus il est manipulable. Panem et circenses disaient les romains, une télé et une fête gloussent nos dirigeants.

   Certes, la venue de Black M a été annulée grâce à la levée de boucliers des patriotes. Mais qu’un chanteur qui parle de la France comme d’un pays de «kouffars » c’est-à-dire de mécréants et qui affirme que l’on va « s’amuser » aux commémorations, ait pu être invité est tout bonnement scandaleux. Toutefois, le véritable combat est ailleurs. Il est en effet vital de retrouver des élites politiques sérieuses, conscientes de l’importance de l’Histoire de France et désireuses de servir le peuple, au lieu d’humilier sa mémoire.

Restez informé













Après avoir validé votre inscription vous allez être redirigé vers la page de don. N’hésitez pas à nous soutenir car nous en avons besoin pour nous développer

justo Aenean et, ipsum amet, Sed ipsum risus risus. tempus non